Logo quand menu est ouvert du site de la ville de Floirac
Chercher
Menu

Développement durable : la démarche

13 février 2018

Fondé en 1968, le Club de Rome, groupe informel et international composé d’éminents hommes d’affaires, de dirigeants et de scientifiques a missionné Dennis Meadows, enseignant au MIT (Massachusetts Institute of Technology), pour travailler sur le développement mondial et les limites de sa croissance. Il en résulte le Rapport Meadows « Les limites de la croissance » paru en 1972, qui a posé les premiers questionnements internationaux sur les limites de la planète.

En 1987, c’est dans le rapport « Notre avenir à tous » que la ministre Gro Harlem Brundtland a posé les grandes définitions d’un développement durable pour toutes les Nations. Voici quelques passages, qui raisonnent toujours avec notre actualité :

« Sachons-le : les résultats de notre extrême prodigalité ferment rapidement toutes les portes aux générations futures. La plupart des responsables actuels seront morts avant que la planète ne se ressente vraiment des précipitations acides, du réchauffement de la Terre, de l’appauvrissement de la couche d’ozone, de la désertification ou de la disparition d’espèces entières. »

Une définition officielle du développement durable est ainsi actée en 1987, « c’est un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. ». Un développement durable doit être à la fois économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable. Le social doit être un objectif, l’économie un moyen et l’environnement une condition.

Ce travail a donné naissance l’Agenda du XXIème siècle ou Agenda 21, lors de la Conférence des Nations Unies sur l’Environnement et le Développement (Sommet de la Terre) à Rio de Janeiro en 1992 (plus de détails ici). Les collectivités territoriales sont appelées, dans le cadre du chapitre 28 de l’Agenda 21 de Rio, à mettre en place un programme d’Agenda 21 à leur échelle.

L’agenda 21 est un programme d’actions déclinable à toutes les échelles. Il se construit autour de cinq éléments déterminants qui imposent la consultation de la population en vue d’assurer le succès d’une démarche de développement durable :

  • une stratégie d’amélioration continue ;
  • la participation des acteurs ;
  • l’organisation du pilotage ;
  • la transversalité des approches, et
  • l’évaluation partagée.

Cette méthodologie vise à assurer la meilleure participation des acteurs du territoire pour « Penser global et agir local ».

Dès lors, de nombreuses avancées réglementaires ont permis de viser un développement durable des administrations d’Etat, mais aussi des collectivités territoriales : obligation de concertation, restrictions pour la protection de l’environnement, part de logements sociaux pour les communes, rapports développement durable, schémas climat air énergie, etc…

Le 25 septembre 2015 les chefs d’État et de Gouvernement réunis lors du Sommet spécial sur le développement durable, ont adopté l’Agenda 2030. Il fixe 17 objectifs de développement durable (ODD) déclinés en 169 cibles pour répondre aux défis communs en se fondant sur les 3 dimensions du développement durable – environnementale, sociale et économique. Des indicateurs INSEE permettent de suivre la mise en œuvre des ODD sur le territoire français. Il est désormais possible de suivre l’actualité internationale des ODD via une application dédiée aux smartphones, et de proposer ses contributions quotidiennes.

Pour tout renseignement contacter :
  • Mission Agenda 21

    6 avenue Pasteur 33270 Floirac

    05 57 80 33 93